Week-end Morvan 2008-08-23_24

9 09 2008

CR Aller dans le Morvan Samedi 23 août
Auteur: Tintin_en_calif 
25-08-08 11:55 
Allez, comme j’ai organisé un peu mais pas mené la route (merci encore Hugo78 !), je fais un petit CR…
(Et puis vous l’avez deviné, j’aime ça, nah !)Alors, heureusement pas de photos prises par Mulet(te) de ma préparation de sandwiches (il y a des des filles sensibles qui sont touchées par ces scènes inhabituelles pour elles où un homme est en pleine tâches ménagères…). Difficile remplissage de la sacoche de réservoir et cruelle décision de laisser tomber l’appareil photo, ainsi que risque mesuré de ne pas prendre la combi de pluie. On décolle à 11h15 vers l’aire de Lisses et je suis un peu paniqué en voyant le trafic sur l’A6 mais on arrive à l’aire à midi 5 et Caliméro nous y attend.
Viennent ensuite Hugo78 et Ptit’Dave.Week-end Morvan 2008-08-23_24 dans Sorties MOTO 08082511B0100b3722_ 08082511B0100b3723_ dans Sorties MOTO 08082511B0100b3724_ 08082511B0100b3725_

On discute un moment du RB. J’étais déjà à moitié convaincu par Hugo78 de ne pas prendre l’autoroute et le tragique accident de car sur l’A6 scelle la décision. Nous suivons donc Hugo78 vers Milly-la-fôret.
Si mes souvenirs sont bons, on prendra ensuite par Nemours, Dordives, puis Courtenay.Beaucoup de villages à traverser sur cet itinéraire, jolies pierres mais plein de brises vitesse sous forme les plus diverses : chicanes, ronds-points, dos-d’âne, feux rouges, rien ne nous est épargné.En bon leader, c’est Hugo78 qui pense à stopper pour le pique-nique. Il est déjà 13h30 mais on a fait le pire.
En motards et motardes endurcis, on ne prête pas trop d’attention au cadre. (Et puis j’ai attendu qu’on ait enlevé tout l’équipement avant de suggérer de faire 600m pour manger sous les arbres faut dire, donc ça a naturellement été rejeté).
08082511B0100b3726_
On se rattrape fort heureusement à Courtenay qui fête les moissons et Mulet(te)
nous offre gentiment le café ou coca.
08082511B0100b3727_ 08082511B0100b3728_ 08082511B0100b3729_ 08082511B0100b3730_ 08082511B0100b3731_ 08082511B0100b3732_ 08082511B0100b3733_ 08082511B0100b3734_ 08082511B0100b3735_ Les routes commencent à être plus sympa et l’architecture des village évolue subtilement.

Bien logiquement, la pause suivante servira à compenser les effets secondaires du café et coca. En pleine campagne, « on va voir les vaches ».

08082511B0100b3736_ 08082511B0100b3737_ 08082511B0100b3738_ 08082511B0100b3739_ 08082511B0100b3740_ 08082511B0100b3741_

Il est déjà presque 17h30, Mulet(te) commence à prendre ses marques derrière moi sur la GSX-F et nous fera de jolies photos « au vol ». (Je sais, je laisse un boulevard d’avance aux autres, mais j’ai entendu dire qu’au final on ne s’est pas fait attendre si longtemps…)

08082511B0100b3743_ 08082511B0100b3744_ 08082511B0100b3745_ 08082511B0100b3746_ 08082511B0100b3747_ 08082511B0100b3748_ 08082511B0100b3749_ 08082511B0100b3760_ 08082511B0100b3773_

On fait ensuite un arrêt ravitaillement en essence au Leclerc à Migennes après Joigny et avant Ligny-le-châtel et Chablis. Ptit’Dave est d’ailleurs tout étonné de la conso modeste du R1.

C’est un peu au nord du Morvan qu’on commence à avoir des soucis d’orientation. On a alors passé Noyers, et L’Isle-sur-Serein (ruisseau qu’on traversera une paire de fois). A la recherche de Toucy (en fait Guillon juste avant est un bourg de plus grande taille et mieux indiqué), on échouera à Montreal (!) Charmant village au style médiéval prononcé. On a alors recours au GPS.

08082511B0100b3750_ 08082511B0100b3751_ 08082511B0100b3752_

Et comme vous l’avez peut-être expérimenté vous-même, une fois qu’on a commencé à douter, on a tendance à reconsulter rapidement le petit bidule salvateur…

Mais une fois Toucy passé Hugo78 assure et nous mène sans détours à Saint Brisson où l’on se dégourdit un peu les jambes avant d’aller vers le lac des Settons. On commence à devoir éviter les gravillons mais on se les indique les uns les autres sans failles et personne n’aura de soucis avec eux. Par contre Ptit’Dave que je suit secoue la main gauche d’une façon qui m’est douloureusement familière : je n’ai qu’à repenser à ma Firebolt ou la 800 SS Ie pour savoir ce qu’il endure…

08082511B0100b3753_ 08082511B0100b3754_ 08082511B0100b3755_ 08082511B0100b3756_ 08082511B0100b3757_ 08082511B0100b3758_ 08082511B0100b3759_

Comme on l’a raconté à ceux qui nous ont rejoint le lendemain, à Montsauche-les-settons deux twins Triumph nous prennent en chasse alors qu’ils guettaient leur proie à la station service. Avec les kms que l’on vient de faire où les gravillons pointaient leur nez et les panneaux 50 indiquant ces gravillons dans la montée vers le lac, on ne leur oppose pas une résistance bien significative !

On a plaisir à stopper au lac des Settons. Il est passé 19h et Hugo78 me prête son téléphone (il a d’ailleurs pris soin de mémoriser le numéro de l’hôtel) pour qu’on prévienne de notre petit retard.
Nous sommes charmés de la gentillesse des passants qui proposent de nous prendre en photo et si nous regardons les cartes c’est pour trouver la meilleure voie vers l’hôtel.

08082511B0100b3761_ 08082511B0100b3762_ 08082511B0100b3763_ 08082511B0100b3764_ 08082511B0100b3765_ 08082511B0100b3766_ 08082511B0100b3767_ 08082511B0100b3768_ 08082511B0100b3769_ 08082511B0100b3770_ 08082511B0100b3771_ 08082511B0100b3772_

Trouver l’hôtel nous donne d’ailleurs quelques soucis. On en discutera avec les tenanciers relativement tard dans la soirée autour du digestif : il manque 2 panneaux indicateurs mais le bon sens permet avec l’indication « au bord du lac » de retrouver notre point de chute.
Une fois arrivés peu avant 20h, nous avons effectivement un très « Bon Accueil », les 4 motos sont mises dans le garage !

08082511B0100b3774_ 08082511B0100b3775_ 08082511B0100b3776_ 08082511B0100b3777_ 08082511B0100b3778_ 08082511B0100b3779_

Une fois transformés « en civil », on se regroupe pour le dîner et Peters prend de nos nouvelles, ne manquant pas de nous taquiner pour l’heure à laquelle on est arrivés mais rassuré qu’on n’ai pas eu de soucis.
On termine la soirée par une balade nocturne au bord du lac où le faible éclairage de la province nous dévoile les étoiles par centaines de milliers et on rebrousse chemin après avoir observé les lumières du barrage se reflétant dans le lac, motivés à rentrer par la fraîcheur de cette nuit au bord du lac.

08082511B0100b3782_ 08082511B0100b3783_ 08082511B0100b3785_ 08082511B0100b3786_

On se perd ensuite dans les discussions aussi bien entre nous et avec les membres de la famille qui tient l’hôtel. (Merci à tous d’avoir supporté mon verbiage alors que j’étais sur mon petit nuage wink)

Les filles ont le privilège d’avoir une chambre à étage avec vue sur le lac. Cela donne de bien jolies photos.

08082511B0100b3780_ 08082511B0100b3781_ 08082511B0100b3784_ 08082511B0100b3788_ 08082511B0100b3789_ 08082511B0100b3790_ 08082511B0100b3791_ 08082511B0100b3792_ 08082511B0100b3793_ 08082511B0100b3794_ 08082511B0100b3795_

Le lendemain le réveil est difficile mais on est pile-poil à 9h au petit déjeuner tartines et croissants et même la Ricorée comme à la maison !

08082511B0100b3796_ 08082511B0100b3797_ 08082511B0100b3798_

On a la veille pris soin de préparer un itinéraire pour contourner le lac et remonter ensuite vers Lormes. Ce dernier passe par la D37, surnommée « le circuit » et on ne résiste pas à rebrousser chemin pour la faire 2 fois !
Tandis que le duo traînaille derrière (on a tenté de suivre une fille en 2 temps et son compagnon en SV à carbus jaune mais décroché au bout de 2 kms), le groupe de tête stoppe devant une maison et se voit invectiver par l’habitant qui désespère de voir un jour un véhicule et qui plus est une moto, passer aux 50km/h réglementaires devant son logis…

On repart vers Lormes. La route d’idyllique se transforme en cauchemardesque pour Ptit’Dave : c’est sur une dizaine de kms ou deux un ruban de gravillons, mélange étrange d’ultra grip bouffeur de pneus et de l’angoisse du motard. Je stresse derrière mais parce que j’ai vu que l’heure du rendez-vous à Lormes et passée. La veille Peters m’a dit de ne pas m’angoisser en cas de retard du groupe du dimanche, hélas pour Nico675 il aura eu raison comme nous allons bientôt l’apprendre.
En attendant je reste à distance de PtitDave qui m’arrose d’une pluie de gravillons récoltés par son généreux pneu de 180 !
On arrive enfin à la station qui est déserte pour l’instant.

08082511B0100b3799_ 08082511B0100b3800_ 08082511B0100b3801_

Une fois le plein effectué Hugo78 suggère d’attendre au bord du lac plutôt qu’auprès des vapeurs d’essences, nous approuvons et laissons un message téléphonique à Peters. C’est le moment pour ceux qui ont des téléphones et qui ont laissé de la famille à la maison de les rassurer sur notre périple en général et la météo en particulier.

08082511B0100b3802_ 08082511B0100b3803_ 08082511B0100b3804_ 08082511B0100b3805_ 08082511B0100b3806_ 08082511B0100b3807_ 08082511B0100b3808_ 08082511B0100b3809_ 08082511B0100b3810_ 08082511B0100b3811_

Enfin vers midi nous avons le plaisir de retrouver le second groupe qui nous raconte sa mésaventure autoroutière. Dans des cas comme ça, ça a du bon de rouler en groupe !

CR du circuit Morvan et retour le dimanche 24 août 2008
Auteur: Tintin_en_calif 
25-08-08 13:55 

Le groupe au presque complet (ce n’est que partie remise Nico et on suivra attentivement ton histoire), c’est formé à Lormes.
08082513B0100b3812_ 08082513B0100b3813_ 08082513B0100b3814_ 08082513B0100b3816_ 08082513B0100b3817_ 08082513B0100b3815_
Je ne vais pas m’étendre sur le RoadBook, car on n’a eu aucune erreur de navigation et météo aidant, on l’a respecté à la virgule près, ce qui montre l’expérience et le talent du leader. (Non, non j’ai rien de particulier à te demander Peters wink)
Après les salutations d’usage et admiration des machines des uns et des autres (certains n’avaient jamais vu la GSR de Peters ou la nouvelle moto d’Alex même si comme on le verra plus tard on a ensuite TOUS examiné la bête de très près… wink), on retourne au bord du lac faire notre pique-nique.
On tente de faire un peu connaissance mais pas facile de discuter avec 8 nouvelles personnes d’un coup (ben oui je compte pas Peters il est connu de tous !)
08082513B0100b3818_ 08082513B0100b3819_ 08082513B0100b3820_ 08082513B0100b3821_ 08082513B0100b3822_ 08082513B0100b3823_ 08082513B0100b3824_

Peters demande qui va porter le brassard pour fermer la route et devinez qui se désigne…

Votre serviteur bien entendu !
On discute un instant d’où aller prendre le café. Pour ceux qui ont bouffé de l’autoroute pour venir, Peters le premier, la mise en bouche de Nitry à Lormes n’est pas suffisante. De toutes façons on est tous là pour en profiter alors on décide de ne pas stopper au lac de Settons mais de pousser plus loin, jusqu’à Anost.
Peters trouva le café changé mais le service fut impeccable (boîte à outils fournie pour les motards…)
Je laisse les images parler d’elles même pour cette étape…
08082513B0100b3825_ 08082513B0100b3826_ 08082513B0100b3827_ 08082513B0100b3832_

(Un petit mot à propos des cavalières qui nous ont fait bouger nos motos Ptit’Dave et moi pour pouvoir attacher leur chevaux : j’y connais rien mais ça m’a paru étrange qu’elles aient le droit de boire et pas leurs montures, enfin nous non plus on n’a pas abreuvé les motos aussi souvent que les pilotes remarquez…)
08082513B0100b3828_ 08082513B0100b3829_ 08082513B0100b3830_
Ensuite, pressés de refaire notre « retard », un peu de fébrilité nous a naturellement fait visité un poil le village wink avant de repartir vers d’autres magnifiques routes dont la D37 à nouveau après Chateau-Chinon.
08082513B0100b3833_ 08082513B0100b3834_
En descendant vers Chateau-Chinon j’ai aperçu le fameux groupe de motos qui faisait un rally routier fort heureusement bien occupés à leur campement car ils étaient vraiment nombreux.
Trop vite hélas, on repasse par Montsauche les Settons, puis l’on remonte vers Lormes. Les routes sont toujours aussi agréables. A l’arrière du peloton, le rythme varie selon le lièvre que j’ai à suivre. Comme je l’ai dit à Bruno, sa tendance à « prendre de l’élan » avant de remonter le groupe tend à me détacher car je n’ai pas les poneys ou la technique pour le suivre et raccrocher.
On fait un arrêt avant Lormes ou Alex teste le Versys d’Octarine et Peters me place dans le milieu de peloton (OK je finirais avant-dernier une fois la hiérarchie du groupe naturellement reconstituée mais c’est vrai que ça m’a permis de rouler plus fort, attendez un peu on y vient) et Hugo78, leader hier, prend le brassard. Il le gardera d’ailleurs bien involontairement quand son kit chaîne agonisant aura commencé à lui mettre une petite angoisse error.
08082513B0100b3835_
Après Lormes, on prend la route de Pierre-Perthuis. Et là, c’est la nouveauté pour moi : on doit remonter, non pas une file de voiture comme cela arrive souvent, mais un autre groupe de motard !
Comme on peut l’imaginer, cela donne lieu à des dépassements où je cravache le 4 cylindres plus encore que pour dépasser des voitures, mais toujours en restant propre.
On finira par les retrouver à Pierre-Perthuis, lors de notre arrêt photo dans un cadre magnifique :
08082513B0100b3836_ 08082513B0100b3837_ 08082513B0100b3838_ 08082513B0100b3839_ 08082513B0100b3840_ 08082513B0100b3841_ 08082513B0100b3842_ 08082513B0100b3843_ 08082513B0100b3844_ 08082513B0100b3845_
On enchaîne les photos, non pas par des kilomètres, mais une pause café bien sympa.
Passé Vézelay on sent qu’on quitte le Morvan. Mais à partir de Châtel-Censoir la route de Peters nous fait longer l’Yonne et le courbes ne manquent pas, entachées seulement ça et là par des passages à niveau.
Si je ne me trompe pas, on a fait le plein sous une petite averse ça c’est sur, mais sans doutes sur le bout de N151 que comporte le RB. C’était peu après nous être séparés de notre premier membre, Bruno et son Ninja noir.
Le groupe continue à suivre un cours d’eau et hélas aussi des portions de voies de chemin de fer. Les rayons de courbure s’allongent tout naturellement alors qu’on se rapproche de la région parisienne.
On n’y est pas encore ceci dit et on repasse par Courtenay où un vote détermine qu’on vous rouler tant qu’on aura du jour et manger pour certains au resto plus tard. Marc et son Bandit gris ont promis de manger à la maison donc on se salue à l’avance au cas où.
Après Courtenay la pause suivante est un ravitaillement en essence que les motos aux plus gros réservoirs boudent : Versys, Bandit 650, Sprint RS passent leur tour.
La forêt de Fontainebleau nous accueille en région parisienne, avec de beaux virages, on ne pouvait rêver mieux mais la fatigue se fait sentir.
Même si le petit groupe parti le samedi à moins roulé aujourd’hui, on a quelques centaines de plus de kilomètres dans les pattes et on n’est pas plus frais que les autres.
On se sépare de certains à l’entrée de Fontainebleau mais il reste encore 10 convives au repas du soir pris vers 21h, un timing tout à fait raisonnable.
Le resto est donc accueilli avec bonheur, même si les manières parisiennes du service contrastent avec les lieux qu’on vient de quitter. Ma foi, ça fait une bonne raison de partir encore et encore en vadrouille en province !
08082513B0100b3846_ 08082513B0100b3847_
Enfin le soir, rangés en formation, on prend un long moment pour se saluer avant de reprendre la route et se disperser. Peu après notre entrée sur l’A6 hélas, la pluie s’invite.
08082513B0100b3848_
Bon, ça ôtera une partie des moucherons accumulés sur les machines !

Voilà, encore une super aventure, un plan un peu fou concocté sur le net, mais par une personne d’expérience et qu’on a pris plaisir à seconder, écouter, et surtout suivre…
Merci Peters.

Moto : GSX F750         merci mon pilote du week-end : Tintin en Calif

photos de Calimero : http://picasaweb.google.fr/calimero92210/23082008/morvan


Actions

Informations



Laisser un commentaire




R11 Turbo |
Rover 216 GTi |
kesslerjeanclaude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RANGE ROVER 65
| LA MOTO UNE PASSION
| CRASH CARS